Les atouts d’une charpente en bois

maison en bois

Matériau noble et plein d’atouts, le bois reste une solution à privilégier pour une ossature de construction solide et fiable. L’évolution des techniques a contribué à moderniser et accélérer la pose de la charpente en bois. En optant pour une essence adaptée, on est donc assuré de faire le bon choix.

Quel type de bois choisir pour sa charpente ?

Ce matériau doit posséder des caractéristiques spécifiques pour être débité en poutres et traité de sorte à durer. Plusieurs essences sont utilisées par les charpentiers, en fonction des éléments à fixer :

  • le chêne, le peuplier et différents types de pins ou sapins conviennent pour les pièces de charpente les plus massives ;
  • le châtaignier : ce bois est parfait pour réaliser les chevrons et les solivages ;
  • l’acacia et le frêne : s’adaptent à la fabrication des chenilles ;
  • le bouleau : est idéal pour les lattes.

Chaque type de bois de charpente sèche au moins 2 ans avant son utilisation mais pas davantage, sans quoi il serait difficile à travailler.

Zoom sur l’assemblage des poutres

La charpente est assemblée au moyen d’équerres et de sabots. Ces pièces sont choisies selon la charge qu’elles auront à soutenir. La pose des clous et des boulons joue un rôle capital dans l’assemblage. La mise en place doit être conforme à la norme P21.701. Un tel assemblage est obligatoire pour une pose réglementaire. Des pièces métalliques connectent les différents éléments entre eux. Le montage se fait dans un ordre précis :

  • pose des fermes ;
  • mise en place de la panne faîtière et des pannes sablières.

Par la suite, le charpentier procède à la pose des pannes ventrières, des liteaux et d’un éventuel plancher sur solives.

Bois ou métal pour sa charpente ?

D’autres possibilités existent grâce à l’industrie de la sidérurgie. Les charpentes métalliques sont prisées sur les chantiers de constructions agricoles, de bâtiments industriels, de garages ou autres abris de jardin. Plus rarement, ce type d’ossature est parfois adopté pour les maisons individuelles.

Cet assemblage métallique a les atouts dune charpente en bois, la légèreté en plus. Elle est composée de pièces raccordées entre elles par des pannes. Le métal mis en œuvre est un acier laminé, préférable à un acier doux qui risquerait de se déformer au fil du temps.

Si vous souhaitez faire fabriquer et poser une charpente traditionnelle dans les règles de l’art, le recours à un charpentier qualifié est indispensable. L’annuaire de notre site répertorie pour vous tous ces professionnels.

Pour en savoir plus :

Articles en relation