Principes de la charpente fermette

Principes de la charpente fermette

Assemblage de pièces en bois servant à supporter le toit et à porter le plafond d’une maison, la charpente se réalise en fonction des besoins et du budget, mais également suivant les règles d’urbanisme et des consignes architecturales.

La charpente fermette, modèle phare de la charpente industrielle, est très utilisée dans les pavillons pour obtenir des toitures simples à 2 versants. Voyons quels en sont les principes, les avantages et sa technique de pose.

Principes, Avantages et Normes à respecter

Une fermette est une petite ferme triangulée (structure principale de la charpente) constituée d’un ensemble de pièces de bois légères (entrait, arbalétriers, fiches et contrefiches) qui sont assemblées par des connecteurs métalliques inoxydables, de façon à pouvoir supporter une structure porteuse. Étudié pour supporter 150 kg par m², ce type de charpente nécessite de respecter des impératifs de pose pour éviter toute déformation ou désordre dans l’ouvrage, principalement au niveau des couvertures et des plafonds.

La charpente fermette présente l’avantage d’être assez bon marché pour un résultat durable dans le temps et solide. Elle est aussi très simple à mettre en oeuvre (temps de levage et de pose minimisés), très légère et offre de nombreuses solutions techniques (la plupart des modèles sont envisageables, surtout les combles aménageables avec des fermes à entraits).

Comme chaque charpente industrielle, la charpente fermette doit respecter les DTU (documents techniques unifiés) et normes en vigueur :

  • la norme européenne NF EN 14250 pour le marquage CE (elle concerne notamment les dimensions du bois, sa teneur en humidité, l’écartement entre 2 membrures, la limite de tolérance de
  • la contreflèche, la position des connecteurs etc.)
  • le DTU 31.1 sur les escaliers et les charpentes en bois
  • le DTU règle CB71 sur les règles de conception et de calcul des charpentes en bois
  • le DTU BF 88 sur les règles bois feu.

Technique de pose

Concernant la pose, la charpente fermette est livrée par un camion-grue et son stockage doit donc être anticipé (verticalement, surélevé du sol et dans un endroit sec).
Il faut s’assurer, lors de la livraison, que toutes les pièces sont présentes et que chaque élément de la charpente est répertorié sur le bordereau de livraison. Le plan de montage doit aussi être fourni et surtout suivi très précisément.
Il faut savoir qu’une fermette se soulève toujours à la verticale, que ce soit manuellement ou avec un engin de levage, et qu’elle demande une mise en oeuvre en clouage et en boulonnage. De plus, ses assemblages sont calculés de manière extrêmement précise selon les Eurocodes et les règles de la norme P21-701.

Ainsi pour mettre en place une telle charpente, il est nécessaire de respecter les consignes de sécurité et d’avoir un excellent niveau en bricolage.

La pose se déroule de la manière suivante :

  • lire et comprendre totalement le plan
  • assembler la charpente à blanc au sol (tallage)
  • assembler les fermes (livrées généralement en 2 ou 3 parties)
  • poser les fermes (en débutant par la croupe pour une toiture en L ou par une extrémité en cas de toiture longiligne)
  • aligner le faîtage
  • préparer les entretoises (pour aider au respect de l’alignement et simplifier la pose).

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus amples renseignements ou si vous nécessitez l’aide d’un professionnel.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser