Charpente et assurance : ce qu’il faut savoir

maison

La construction d’une charpente requiert une certaine connaissance des normes en vigueur qui doivent être respectées. Dans cet article, vous y verrez plus clair et vous saurez aussi pourquoi une assurance est-elle essentielle.

Ce que vous devez connaitre sur charpente et assurance

Il est tout à fait légitime que l’artisan qui effectue tous les travaux concernant la charpente soit couvert par une assurance responsabilité civile décennale. Ainsi, théoriquement, tout défaut de conception, de fabrication et de mise en œuvre sont déjà couverts. Mais parfois, l’assurance de la société qui propose cette garantie décennale n’est pas disposée à payer. Elle va plutôt mandater un expert pour faire une analyse de la situation, et cette procédure prend un temps fou. Voilà pourquoi une assurance dommage-ouvrage est utile, grâce à elle, vous pourrez obtenir immédiatement une indemnité après que vous ayez signalé le sinistre. Sachez qu’un minimum de dommage sur votre charpente pourrait compromettre votre habitation, c’est la raison pour laquelle une assurance dommage-ouvrage est obligatoire. Mais il est aussi bien indispensable de s’informer sur les normes en vigueur avant de se lancer dans les travaux sur sa charpente, et ce, quel que soit le matériau que vous prévoyez d’utiliser.

Quelles normes pour les charpentes ?

Voici quelques points à retenir sur la réglementation de la charpente, notamment en bois :

  • Les règles concernant l’utilisation du bois de construction
  • Les normes sur la résistance du bois utilisé
  • La classe de résistance, l’affectation des classes visuelles et des essences
  • Normes qui régissent les structures bois et les éléments connecteurs
  • Normes recommandées pour la structure bois et les éléments de fixation

Et pour une charpente sécurisée, la construction est soumise aux normes sur les travaux de bâtiments. Il y a en effet les clauses des étapes de réalisation, les règles sur la construction de charpente et sur les structures préfabriquées. Mais vous devez également être titulaire d’un permis de construire et d’un dossier de demande sous quatre exemplaires. Et surtout vous devez demander l’avis d’un architecte de bâtiments. Toutes ces réglementations ont été établies pour votre sécurité ainsi que pour la pérennité de votre bâti.

Si vous souhaitez trouver un professionnel dans le domaine, nous vous invitons à consulter l’annuaire de notre site.

Pour en savoir plus :

Articles en relation