Quelles normes pour les charpentes ?

Quelles normes pour les charpentes ?

Les charpentes sont indispensables à la pose de la toiture. Outre les fondations, elles constituent le second pilier de la construction. Au vu du rôle central qu’elle joue pour le bâtiment, le législateur européen a prévu quelques règles à observer pour sa pose pour plus de sécurité.

Normes applicables aux charpentes en bois

Une rénovation ou une nouvel assemblage d’armature en bois est encadrée par quelques règles. On distingue :

  • La NF EN 14592 : appliquée depuis Mars 2009, elle concerne les structures en bois et leurs éléments de fixation tels que les visseries.
  • La NF EN 14545 : régit les exigences des structures bois ainsi que leurs connecteurs.
  • La NF EN 1912 + A2 : s’applique pour tout ce qui est bois de structure, classes de résistance, classes visuelles et essences de bois. Elle sert notamment de guide dans le choix du matériau.
  • NF P21-400 : pour les classes de résistance
  • DUT B52 001 : l’utilisation du bois de construction

Les travaux de charpentes doivent respecter des règles applicables dans le bâtiment :

  • NF P21-205 DTU 31.3

Cette directive concerne toutes les armatures en bois munies de connecteurs métalliques ou de goussets. En plus de la conception, les calculs, le calendrier de réalisation ; elle définit également le cahier des charges à respecter pour la réalisation de votre ouvrage.

  • NF P21-204 DTU 31.2

Elle stipule les règles de construction des bâtiments avec une armature en bois. Cette norme établit les règles à suivre pour construire des escaliers intérieurs et extérieurs au niveau de l’armature.

  • Diagnostic XP P 03-200

Il prévoit le déroulement du diagnostic parasitaire de la charpente.

Il existe également d’autres règles qui s’appliquent aux charpentes industrielles et qui prévoient les procédés de construction, les calculs nécessaires, et les mesures de sécurité anti-feu. Il s’agit notamment des normes DT 31.1, CB 71, BF 88 et la EN 14250. Cette dernière prévoit les règles applicables aux structures préfabriquées, et définit de façon précise les dimensions légales, les fermes, le taux d’humidité autorisé pour le bois et l’emplacement des connecteurs.

Le permis de construire : l’autre norme obligatoire

Si vous souhaitez modifier vos combles perdus en combles habitables, vous devez absolument disposer d’un permis de construire. Le dossier de demande du permis est constitué en quatre exemplaires, et comprend :

  • Un plan de situation de votre terrain
  • Un plan d’ensemble des travaux ou modifications à effectuer
  • Un plan en coupe du terrain et du chantier
  • Une notice pour représenter le terrain et votre projet de construction
  • Un plan de la toiture ainsi que des façades
  • Une photographie pouvant permettre une localisation rapprochée de votre terrain
  • Une photographie pouvant faciliter une reconnaissance du terrain dans un environnement lointain

Besoin de l’expertise d’un professionnel ? N’hésitez pas à consulter notre annuaire.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser