Pourquoi on entend sa charpente qui craque ?

charpente

Lorsqu’une charpente craque, ces bruits ont deux origines possibles : les matériaux qui la constituent et la température. En effet, le bois est un matériau qui réagit aux variations de température. Ainsi, lorsqu’il fait froid, il se rétracte. Au contraire, quand les températures sont élevés, il se dilate. Le bois est constitué d’un ensemble de fibres poreuses et juxtaposées. Il contient donc des petits trous tels que des nœuds ou des fissures.

Quelles sont les causes du craquement d’une charpente ?

En cas de variation de température, induites également par des rafales de vent, le bois travaille et modifie sa forme. A cela peuvent s’ajouter les effets de l’humidité. Les fibres du bois, chargées d’humidité, rétrécissent et l’effet inverse se produit par temps sec. De même, si l’écart de température est important et rapide entre le jour et la nuit, les matériaux vont très vite rétrécir et produire des craquements.

Mais tous les éléments constitutifs de la charpente ne vont pas réagir de la même façon. En effet, ceux en contact direct avec l’extérieur (le haut de la charpente par exemple) vont se contracter tandis que ceux situés à l’intérieur de la maison vont être beaucoup moins ou pas du tout réactifs. Les dilatations sont ainsi dites différentielles. Une partie tire quand l’autre pousse. Et ces dilatations sont plus fortes dans les parties du bois contenant des défauts. Un craquement est donc le résultat de la cassure de la liaison entre les fibres du bois.

Quelles solutions pour faire face au grincement de sa charpente ?

D’une part, il convient de l’entretenir régulièrement en veillant à ce que les matériaux constitutifs soient en bon état et à leur place mais aussi en contrôlant l’isolation du toit de manière à ce que ni le vent, ni la pluie ne puissent passer.

Car ce sont eux qui engendrent des variations de température et dégradent les éléments de la charpente. L’humidité et une mauvaise aération peuvent également engendrer la formation de champignons et la prolifération d’insectes qui s’attaqueront au bois. Enfin, pour éviter les déplacements ou les frottements des pièces les unes sur les autres, il est possible de les bloquer à l’aide d’éclisses vissées après les avoir localiser.

Pour cela, il faut tendre l’oreille ou simplement faire appel à un charpentier qui, après un diagnostic, fournira des solutions adéquates à ce problème de craquement.