Les traitements à appliquer à sa charpente visible

charpente visible

Vous possédez une charpente apparente en bois ? Savez-vous qu’elle nécessite un traitement pour assurer sa durabilité dans le temps ? Découvrez comment la traiter en toute efficacité et comment la mettre en valeur.

Quels sont les traitements à appliquer à sa charpente visible ?

Les trous engendrés par les larves xylophages se voient facilement à l’œil nu, pour y remédier voici quelques conseils :

  • Retirez à l’aide d’un marteau tire-clou ou bien d’une pince les clous qui sont présents dans le bois.
  • Éliminez ensuite les parties du support qui sont non adhérentes en utilisant un ciseau à bois ou une herminette.
  • Dépoussiérez les surfaces des poutres et des boiseries. À noter que le bois doit être sec et propre, et appliquer une couche de peinture ou de vernis.
  • Percez des petits trous d’un diamètre de 9,5 mm chacun et à un intervalle de 30 cm à l’aide d’un foret. À l’intérieur de ces trous, mettez en place les buses et frappez-les au marteau. Ces dernières sont en effet bien discrètes grâce à leurs couleurs proches à celle du bois.
  • Transvasez le liquide de traitement dans le godet du pistolet, mais attention, utilisez un gant.
  • Injectez par la suite le produit jusqu’au fond des canaux creusés par les bestiaux au moyen du pistolet jusqu’à ce qu’il coule.
  • Et pour finir, pulvérisez le même produit en surface.

Comment mettre en valeur une charpente apparente ?

Maintenant, si vous voulez mettre en valeur votre charpente apparente, voici nos conseils pour lui donner plus de charme et un aspect bien chaleureux. Si vous êtes plutôt amateur du côté, rustique du bois brut, poncez-la, cela va permettre d’avoir une surface lisse et d’accentuer la qualité du bois. D’autres options, la peinture, repeignez la poutre selon vos goûts et préférence de décorations. Généralement, le blanc est recommandé étant donné que les couleurs claires donnent une sensation de surface plus grande. Pour préserver l’intégrité de votre bâtiment, pensez à faire des rénovations tous les 20 à 30 ans. Toutefois, si vous remarquez avant ce délai un vieillissement, une dégradation, ou une présence d’insectes ou d’humidité, n’attendez pas, passez à l’acte.

Si vous voulez trouver un professionnel dans le domaine, nous vous invitons à consulter l’annuaire de notre site.

Pour en savoir plus :

Articles en relation